1 Place Maurice Lemaire, 88430 Gerbépal - Tél : 03 29 50 66 50

frnlende
HISTOIRE

HISTOIRE

Origine de la commune

En 1594, Gerbépal faisait partie du bailliage des Vosges, prévôté de Bruyères. Le Bailli était le magistrat qui rendait la justice et le Prévôt etait l'officier de justice subordonné au Bailli.

 Un parchemin du 8 juin 1618 nous dit que Gerbépal, village de l'ancien duché de Lorraine, dépendait anciennement des mairies de Ruxurieux, Vichibure et Martimprey.

 Gerbépal ne fut érigé en commune que vers la fin du xviiie siècle. La demande de cette érection a été faite le 3 mars 1791, au domicile de Jean-Nicolas Mangin, procureur de la commune de Vichibure. Voici le texte :

 « Aujourd'hui, troisième Mars 1791, au domicile de Jean-Nicolas Mangin, procureur de la Commune de Vichibure, les habitants de la Paroisse de Gerbépal, composant les municipalités de Vichibure, Ruxurieux, Martimprey et La Tour, se sont assemblés au sujet de délibérer pour ne former qu’une municipalité du dit Gerbépal, voyant qu'il est fort avantageux pour un chacun, même pour le district qui ne serait plus obligé d'envoyer une si grande quantité de paquets, puisqu’il n'y aurait plus tant de municipalités ; ce qui nous oblige encore davantage à faire cette démarcation, c'est pour faire nos sections, parce que nous nous trouvons dans notre Paroisse dans le cas de faire chacun douze ou quinze déclarations au lieu de trois ou quatre qu'on en ferait, on a donc délibéré du consentement de tous que Gerbépal ferait ses sections et son rôle pour l'imposition foncière, c'est-à-dire qu'il est limité au midy par Gérardmer, au levant par le district de Saint-Diez, au nord et au couchant, nous sommes limités depuis la Croix dites des Grandes-Royes, qui est sur les limites du district de Saint-Diez ; de la Croix des Grandes-Royes suivant le chemin au couchant qui passe au Void l'Oiseau, de là au Housseaux, descendant le Void du bas de la Crosse, de là suivant le chemin qui va droit à la grange Mathieu entre les prés et les champs, depuis le dit chemin prenant le mur qui monte aux Rain de Varimont, de là en suivant l'ancienne passée jusqu'aux Bonnes-Frais, au Void de la Sague ; de là prenant le fil de l'eau passant par la Goule ; de là au pont de Rayran, toujours en suivant le fil de l'eau jusqu'au Séchaud ; depuis le Séchaud  en suivant les limites de la commune et de la forêt jusqu'à Martimprey ; de Martimprey aux limites de Gérardmer, lesquelles limites ci-dessus dénommées font les limites de la Paroisse de Gerbépal, et nous avons nommé, pour aller demander le consentement de MM les administrateurs du district, les personnes de Jean-Baptiste Guéry, tous les deux greffiers de Vichibure et Ruxurieux, et nous autorisons les autres à se joindre ensemble pour former des municipalités à leur commodité et à leur avantage.

 Fait et arrêté les an et jour avant dit, et on tous signé ».

 Suivent les trente-trois signatures des habitants de Gerbépal.

 En 1806, il y avait 942 habitants : 151 hommes et 151 femmes mariées, 257 garçons, 308 filles, 19 veufs et 30 jeunes gens sous les drapeaux.

 En 1830, 1221 habitants. En 1876, 1434. 1910, 950. 1936, 700. 1970, 380 et actuellement, environ 450.

 Vers 1880, il y avait, dans le pays, un grand commerce de bois, cinq scieries produisaient, en moyenne chaque année 140000 planches. On y trouvait aussi l'industrie des toiles, coutils et damassés, très active, disséminée dans la campagne et qui occupait plus de 300 ouvriers pendant la morte saison.

 Grâce à ses ressources, l’aisance regnait dans certaines familles et les dures nécessités etaient inconnues aux autres… par la suite, les professions exigeant un certain temps d'apprentissage étaient peu recherchées. Depuis, le travail à la maison s’est fait rare et n'était plus suffisamment rénumérateur. L'ouvrier ne pouvant plus vivre, nombre de familles ont dû quitter le pays pour aller chercher dans les centres industriels une vie plus facile. Maintenant c'est le contraire qui se passe. Les jeunes foyers préfèrent louer un logement si possible ou bâtir leur petite maison ici et aller travailler à Corcieux ou ailleurs, voilà pour la pourquoi la population augmente.

 Un document : « bien que Gerbépal ne fût pas le siège d'une municipalité avant 1791, et qu'il dépendit encore des mairies de Vichibure, Ruxurieux et Martimprey, ses habitants étaient néanmoins appelés assez fréquemment à exercer ou les fonctions de juge de paix à Corcieux ou celles de maires dans ces diverses localités.

 Dans un acte de décès de sa fille, en date du 1er juin 1700, « honnête » Joseph Ferry est mentionné comme « maire moderne » de Ruxurieux.

 Dans un acte du 23 avril 1708, Jacques Lecomte est aussi désigné comme maire à l'occasion de l'enterrement d'un mendiant trouvé mort à la Basse de Martimprey et où le Sieur de la Brie est qualifié de Lieutenant de Maire.

 Les nommés Joseph Vincent de la Moline, et Nicolas Pierrat des Frais, sont qualifiés d'anciens Maires de Vichibure, dans un acte de mariage du 17 janvier 1713.

 Pierre Antoine, syndic de la communauté de Vichibure et Martimprey, en suite de plaintes portées par Jean-Baptiste Sonrier, Nicolas Chanal et Nicolas Olry, soldats provinciaux, fut condamné, suivant ordonnance imprimée de Monseigneur Antoine de Chaumont de la Galaisière, du 2 avril 1778, à un emprisonnement de huit jours et à une amende de cinq cent francs, pour dispenses illégales de se présenter au sort, de quarante conscrits dont plusieurs sont désignés.

 Ces cinq cent francs bien et dûment payés, suivant quittance du 7 décembre 1778, furent distribués aux pauvres les plus indigents des comtés de Vichibure et de Martimprey.

 Dans un acte du premier nivose an III, le Sieur Jean-Baptiste Guery, résidant à Gerbépal, est désigné comme juge de paix du canton de Corcieux.

 

 

 

Nous contacter

Mairie de Gerbépal

1 Place Maurice Lemaire,
88430 Gerbépal
Tél : 03 29 50 66 50
ville.gerbepal@wanadoo.fr

Recevoir la lettre d'information

Horaires d’ouverture de la Mairie au public

Visiteurs

Aujourd'hui 0

Hier 31

Semaine 31

Mois 141

Total 14722

 

 logo gerbpal

Les cookies nous permettent de gérer les services proposés par notre site. En utilisant notre site, vous en acceptez, de fait, l'utilisation.
Ok